Grandeur Nature Sept-Iles Index du Forum

Grandeur Nature Sept-Iles
https://sites.google.com/site/grandeurnatureseptiles/

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le périple d'Alden première partie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Grandeur Nature Sept-Iles Index du Forum -> Grandeur Nature Sept-Iles -> Roleplay
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alden (mort)


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2012
Messages: 256
Localisation: Sept-Iles
Masculin
Race de personnage: Humain
Classe de personnage: Prêtre
Clan: Mandragores

MessagePosté le: Dim 26 Aoû - 13:58 (2012)    Sujet du message: Le périple d'Alden première partie Répondre en citant

Après son arrestation, Alden gardait courage, il avait foi en sa déesse que justice serait rendue de façon juste et honorable.

Ils marchèrent longuement en silence, Alden repassant dans sa tête les événements qui lui valurent cet avis d'arrestation, et arrivant au détour d'un chemin, la troupe se fit attaquer par des goules d'Azek.  Les 2 miliciens étaient en infériorité face aux attaquants et l'opportunité de s'éclipser pendant que ses gardiens étaient occupés à défendre leur vie se présentât au prêtre.
La fuite n'était pas une option pour cet homme d'action et d'honneur.  Il implora sa déesse afin de frapper les attaquants de ses rayons bénis et lui demanda ensuite aux forces de la natures d'immobiliser ces adversaires en surnombre.
Avec ce sursis, les deux gardes vinrent à bout de ces ennemis, non sans mal.

Après une pause durant laquelle Alden essaya de soigner au mieux de ses connaissances les blessures des deux homme, il prit enfin la parole :

- Je remercie la déesse de M'être venue en aide durant ce combat qui aurait pu vous coûter la vie ou même votre position dans la milice.

- Que veux-tu dire ? demanda un garde

- L'occasion de M'enfuir et de vous laisser à votre triste sort s'est présentée plusieurs fois durant la bataille.  Pourtant, comme Je suis un homme de justice et d'honneur, J'ai décidé de vous aider en utilisant un rayon béni et d'immobiliser vos adversaires.

- ....  et qu'entends-tu par nous coûter nos positions dans la milice ?

- Si vous aviez survécu et que Je Me serais enfui, quelle excuse auriez-vous donné à vos supérieurs devant votre échec de Me ramener ?

- Nous t'aurions retrouvé !!

- Comment ? en mettant le clan des Mandragores au complet sous les verrous et ainsi vous attirer les foudres d'une déesse ??  Car n'oubliez pas que si J'étais en disgrâce devant Ma déesse Je n'aurais pas pu vous aider !!

Les deux homme se turent, pensant aux paroles du prisonnier.

- De plus, il Me reste encore un sort qui peut vous immobiliser dans votre temps de faiblesse et Je pourrais M'enfuir, mais J'ai décidé de venir avec vous afin de faire face aux faits qui Me sont reprochés.  Vous pouvez même Me détacher car J'ai choisi de vous suivre sans faire de problème car en Mon âme et conscience Je suis innocent.  C'était écrit dans le livre que Yérul tenait du vieillard mort à l'auberge que Tibérius était au service d'Azek, il Me la lu !!!

- Tibérius était un homme juste !!  Les soit-disant preuves que tu as dans ce livre sont non-concluantes !!

- Comment ça non-concluantes ??

- As-tu LU le livre ?

- Non car Yérul qui l'avait en main Me le lisait et a crié au traître lorsque Tibérius est arrivé,  Me disant qu'il était à la solde d'Azek !!

Les deux hommes se regardèrent et celui qui semblait le chef fit un signe d'approbation.  Le 2e garde tendit le livre en question à Alden afin qu'il puisse en prendre connaissance.
Alden resta sans voix, la gravité de l'accusation portée par Yérule et de sa participation à la chute de Tibérius le frappa de plein fouet.  Il recommanda silencieusement l'âme de Tibérius à Bahamut, Déesse de la justice et de l'honneur.
Alden remit le livre au gardes, une larme coulait sur sa joue.

- Pourquoi pleures-tu ? demanda un garde
- Parce qu'un homme juste est tombé. Que Bahamut et Mandragore l'accueille comme tel.
- Tu avoues donc l'avoir tué ?
- Je n'avoue rien et Je Me défendrai face à Mes juges.  Maintenant Je vous offre de Me lier pieds et poings pour la nuit si vous avez peur que Je M'enfuisses, mais laissez-Moi marcher libre de Mes mouvements le jour.  Vous avez Ma parole que Je n'essayerai pas de M'enfuir de votre garde, que Mandragore et Bahamut M'en soient témoin !

Les deux gardes se regardèrent

- Tu crois qu'on peux lui faire confiance ? chuchota le subalterne
- C'est un criminel recherché par la couronne, et d'après ce que J'ai entendu de lui, un prêtre redoutable au combat.
- Mais est-ce qu'on peux lui faire confiance de nous suivre ?
- Qu'avons-nous comme garantie que tu n'essayeras pas de t'enfuir ? demanda le chef
- Tant que vous serez Mes gardiens Je ne M'enfuierai pas !  Que Mandragore Me foudroie si Je manque à Ma promesse et que Bahamut Me poursuive de ses justiciers si Je ment !

Les deux hommes attendirent, comme s'ils attendaient le jugement divin de l'une ou l'autre des divinités.  Et, comme rien ne vint :
- Nous avons ta parole que tu ne t'enfuieras pas ?
- C'est ce que Je viens de vous dire en effet.
- Alors nous acceptons ton marché, la nuit tu seras enchaîné, mais le jour tu marcheras sans entraves, mais entre nous afin que nous t'ayons à l'oeil.

Alden senti l'espoir d'être tombé sur des hommes justes, il en restait si peu.
- Je vous en remercie...... Parlez-Moi de Tibérius, Je ne l'ai rencontré que 3 fois, la 3e fois il était mourant.
- Tibérius était un homme de justice et d'honneur.  Il a toujours défendu le droit et l'honneur, la justice et les pauvres.  Il était un grand homme !
- Quel dommage en effet qu'il soit tombé.
- As-tu quelque chose à voir dans sa mort ?
- Je ne peux malheureusement pas vous répondre car vous n'êtes ni Juges, ni Jurés.....
- Comment est-il mort ?
- D'après ce que J'ai vu..... condamné pour traitrise, mais l'épée à la main.....  Il est mort en brave.
Les deux gardes eurent un regain de fierté en repensant à un des leurs, tombé au combat.
La nuit se passa sans encombres, Alden était enchaîné tel que convenu la nuit, et marchait librement le jour, entouré de ses deux gardes.
Lorsqu'ils arrivèrent en vue de la capitale, Alden senti ses espoirs remonter un peu, dans cette ville se trouvait son temple, où il pourrait aller demander conseil à ses supérieurs.  Ses pairs pourraient le défendre devant les juges si besoin était et il était prêt à se soumettre à un sort de vérité afin qu'elle éclate au grand jour.
Arrivés aux portes de la ville, il reconnu les odeurs, les ruelles où il jouait quand il était jeune et même la rue où la boutique de son père se trouvait.
- Dites-Moi, est-ce que MacGregor possède encore son échoppe ? demanda Alden.
- Bien sûr !! Et il fait toujours les meilleures armes de la ville !
Alden senti la fierté l'envahir, son père avait réussi à se tailler une place de choix parmi les forgerons de la ville.
- Pourrais-Je aller Me recueillir au temps de Bahamut lorsque nous arriverons ?
- Nous ferons suivre ta demande au Capitaine de la garde..... d'ailleurs le voici qui arrive.

Les deux hommes effectuèrent un salut militaire à leur supérieur.
- Pourquoi cet homme n'est-il pas enchaîné ? demanda-t-il d'un ton bourru
- Mon capitaine...
- Capitaine Stone, interrompit Alden, ces hommes ont eut Ma parole que Je ne M'enfuirais pas tant qu'il seront Mes gardes, Mandragore et Bahamut M'en sont témoins !
Le capitaine regarda le prévenu et eut de la misère à reconnaître Alden
- Novice MacGregor !  Je ne vous avais pas reconnu !
- J'ai cheminé depuis le temps Capitaine, Je suis maintenant Frère MacGregor.
- Est-ce vrai ce que les rumeurs des régions nous rapportent ?
- Que Azek fait régner la terreur sur Terranor ? Oui malheureusement et...
- Non, que vous ayez main dans la chute de Tibérius ?
- Je ne vous répondrai qu'une chose : avec tout le respect que Je vous dois Capitaine, ce sera à Mon procès que vous tirerez vos conclusions, les faits et la justice sera rendue par les dieux, les juges et les jurés.

Le capitaine grogna entre ses dents, mais il connaissait Alden pour l'avoir vu combattre les forces du mal à ses côtés, il savait qu'il n'en tirerais rien de plus.

- Capitaine, le prisonnier a demandé à aller se recueillir au temple.
- Ne le quittez pas !
- Oui Monsieur ! firent-ils à l'unisson avec un salut militaire.
Alden remercia le Capitaine Stone d'un hochement de tête et suivi les gardes jusqu'au temple.

Alden se recueilli auprès de sa déesse, lui demandant son soutient dans les épreuves qui allaient se présenter devant lui.
- Ne perds pas espoir Mon fils.
Alden se retourna pour regarder celui qui avait parlé et il fût soulagé de reconnaître le chef de son ordre.
- Mon père, Je dois vous parler.
- Bien sûr Mon fils. Viens avec Moi.
Les 2 prêtres se dirigèrent vers l'office du supérieur, Alden à ses côtés, il fit signe aux gardes de ne pas s'inquiéter.  Lorsque la porte fut refermé, le haut-prêtre demanda :
- Est-ce vrai Mon fils que tu as contribué à la chute d'un homme juste ?
- Oui Mon père, mais J'ai été trompé.
- Parles Mon fils.  fit le prêtre en s'asseyant et en désignant une autre chaise en face de lui.
Alden lui fit alors le récit de cette erreur qu'il a commise.  Il lui relata tous les faits tels qu'ils s'étaient produits ainsi que son périple en tant que prisonnier jusqu'à son arrivée dans la capitale.
- Je n'ai jamais eu ce livre entre les mains jusqu'à ce que Mes geoliers Me le fasse lire, et c'est à ce moment que J'ai compris que J'ai été trompé par ce Yérule....
_________________
Force et Honneur !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 26 Aoû - 13:58 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Grandeur Nature Sept-Iles Index du Forum -> Grandeur Nature Sept-Iles -> Roleplay Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com